Numérique / Territoires

Réseau cuivre

  • Février 2012

    L'AVICCA saisit le Ministre de l'Industrie et l'ARCEP sur la montée en débit et les aides d'Etat

    L’AVICCA demande la modification du cadre de montée en débit sur le réseau cuivre de France Telecom. Le dispositif retenu est particulièrement injuste pour les territoires ruraux et il s’agit en fait d’une aide d’Etat, qui n’a pas été notifiée à la Commission européenne. L’analyse de l’Autorité de la concurrence a montré que le Programme national en avait fait trop vis à vis des règles européennes pour dissuader les collectivités d’agir sur les...

  • Décembre 2011

    Marche arrière des opérateurs sur 1.400 communes à fibrer, les contribuables ruraux sollicités

    Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui n’ont pas un bon débit ADSL Il se confirme hélas que la "montée en débit" sur le réseau privé en cuivre de France Telecom sera payée principalement par les collectivités. L’ARCEP va modifier quelques paramètres sur les durées d’amortissement du génie civil et du cuivre, mais rien n’obligera l’opérateur "historique" à poursuivre l’amélioration de son réseau pour le rendre conforme aux besoins d’aujourd’hui. Pourtant le coût des améliorations apportées sur...

  • Juillet 2011

    Service universel : ça se dégrade, et pas de haut débit

    Dans son bilan annuel, l'ARCEP publie notamment les "chiffres clefs" du service universel. Les trois indicateurs se sont dégradés entre 2009 et 2010 :le délai moyen pour le raccordement initial au réseau est passé de 5,3 à 6,1 jours (augmentation de 15 %)le taux de défaillance des appels est passé de 0,2 à 0,29% (soit une augmentation de 45 %)le taux de non réparation dans les délais contractuels est passé de 16,3 à 21,5% (augmentation de 32 %).On frémit à l'idée...

  • Juillet 2011

    Accès au haut débit : la France assez bien placée, avec une belle marge de progression

    La France est dans le peloton de tête du haut débit en Europe, mais reste loin du leader. Avec 95 % de foyers équipés d'un ordinateur et 90 % d'abonnés au haut débit (plus 4 % en bas débit), la Hollande montre la marge de progression de notre pays (75 % d'équipés, 65 % d'abonnés haut débit). Mais comment font-ils ?

  • Avril 2011

    Motion : Le coût de la montée en débit doit être pris en charge essentiellement au niveau national et non au niveau local

    MotionLes collectivités locales réunies le 4 avril 2011 à l’occasion de l’Assemblée générale de l’AVICCA, ayant pris connaissance des conditions de "montée en débit" sur le réseau cuivre de l’opérateur historique, constatent que :L’évolution des usages des professionnels et du grand public crée une demande légitime d’augmentation des débits disponibles.Le passage au très haut débit sur fibre optique est un chantier étalé sur au moins quinze ans...

  • Décembre 2010

    Sortir de l'âge du cuivre pour rentrer dans l'âge de la fibre optique

    L’AVICCA se félicite du rétablissement de l’obligation, pour les opérateurs, de fournir les données sur leurs réseaux aux collectivités et à l’Etat, dans des formats permettant un réel traitement (données vectorielles géolocalisées). Le vote intervenu au Sénat, mercredi 8 décembre, instaure clairement au niveau législatif ce qui avait été annulé dans le décret sur la connaissance des réseaux à la demande de la Fédération Française des Télécoms.Les réseaux de communications...

  • Octobre 2010

    Shuntage des gros multiplexeurs : se faire rembourser des NRA ZO ?

    Les collectivités et l'AVICCA ne se sont pas démenées pour rien depuis de longues années. Suite aux nombreuses interpellations, aux réponses à toutes les consultations publiques, puis finalement à l'inscription par amendement de ce problème dans la loi de lutte contre la fracture numérique, demandant à l'ARCEP d'intervenir, France Télécom a accepté de traiter une partie du problème. En effet, si on parle souvent des lignes trop longues pour supporter internet à haut débit, un cas d...

  • Juillet 2010

    L'Australie passe du cuivre à la fibre après un bras de fer

    Un accord a été conclu entre le gouvernement australien et l'opérateur historique, pour passer du réseau cuivre propriétaire à un réseau en fibre optique public, ouvert aux opérateurs, le National Broadband Network.Cet accord permet à NBN Co d'accéder au génie civil ainsi qu'aux fibres de collecte existantes, et organise la migration des abonnés du réseau téléphonique et du réseau câblé vers le nouveau réseau FTTH. L'indemnité versée représente 6,2 milliards d'euros. Un...

Pages