Numérique / Territoires

Financement

  • Juillet 2011

    Financement du très haut débit, marché bi-face et neutralité du net

    Il faut une trentaine de milliards d'euros pour passer au Très haut débit en France, dix fois plus en Europe... Comment financer cette mutation ? Soit le client paye davantage l'abonnement ou les options pour accéder au réseau, soit les fournisseurs de services payent pour accéder au client... soit les deux ! ...

  • Juillet 2011

    Numericable veut refinancer sa dette

    Numericable a annoncé son intention de refinancer sa dette d'ici 2014. La vente de ses filiales en Belgique et au Luxembourg, en juin dernier, vient déjà de la diminuer, en la ramenant à 2,35 milliard d'euros. ...

  • Septembre 2010

    Financer le très haut débit : un prélèvement sur l'ensemble des communications électroniques

    Dans sa contribution au rapport du sénateur Maurey, l’AVICCA soutient une option proche du Président de l’ARCEP, à savoir un prélèvement sur l’ensemble du secteur des communications électroniques, avec une assiette large et un taux faible, plutôt que sur les seuls abonnements adsl avec un taux fort.En effet, une telle taxe sur le haut débit pose le problème de la neutralité technologique : s’appliquerait-elle aux réseaux câblés par exemple ? De plus, la ressource...

  • Juin 2010

    Il faut multiplier par dix le financement du Très haut débit pour aménager le territoire

    Dans sa contribution à la mission du Sénateur Maurey, l’AVICCA renouvelle l’estimation d’un minimum de dix milliards d’euros pour le montant de subventions publiques nécessaire pour une quasi-généralisation de la fibre optique en dix ans, conformément à la plate-forme des collectivités locales (AMF, ADF, ARF, AVICCA).Les restrictions budgétaires de l’Etat et des collectivités, ainsi que la diminution de leur autonomie fiscale, impliquent de trouver des sources...

  • Novembre 2009

    Les collectivités vont-elles financer à 50% la refondation du réseau cuivre de France Télécom ?

    A l'issue de la première lecture, au Sénat, du projet de loi de Finances, une importante disposition a été adoptée en faveur de France Télécom et éventuellement de Numericable. Il faut savoir que si la Taxe professionnelle est supprimée, toute une série de nouvelles taxes font leur apparition, notamment sur les "entreprises de réseaux", destinées à compenser en partie les recettes perdues par les collectivités. Il s'agit de ne pas retrouver certaines entreprises "super gagnantes" avec la...

  • Juillet 2009

    Du papier à cigarettes pour financer la fibre optique

    La commission du Sénat a retiré le principe de taxation des opérateurs de communications électroniques de la proposition de loi de lutte contre la fracture numérique. Résultat : le fonds sera alimenté par les fameuses "recettes de poche" qui taxent les allumettes, le tabac et le papier à cigarettes ! ...

  • Avril 2008

    Etendre le haut débit ou taxer les télécoms pour financer les chaînes publiques ?

    La Commissaire européenne Viviane Reding a déclaré que la taxation des opérateurs de communication électronique, envisagée en France pour compenser une partie de la suppression de la publicité sur les chaînes publiques, était "contre-logique". ...

  • Mars 2008

    Numericable : les fonds montent

    Finalement, Carlyle et Cinven détiennent plus qu'annoncé fin 2007 dans les opérateurs Numericable et Completel, avec chacun 37,85%, tandis qu'Altice descend de 30 à 24,3%. Carlyle rallonge un peu la mise, avec 1,1 milliard d'euros, et l'ensemble serait valorisé 6,5 milliards d'euros. Comment, en mettant 1,1 milliard d'euros, détenir 37,85 % d'une société qui en vaut 6,5 ? Réponse : en pensant qu'il s'agit d'une usine à cash suffisante pour rembourser aux banques l'autre moitié.

Pages