Numérique / Territoires

FTTH

  • Juillet 2012

    Seine Essonne lance un ROIP FTTH en zone AMII

    La Communauté d'Agglomération Seine-Essonne a signé, le 19 avril dernier, une DSP concessive de 25 ans (20 M€ dont 3 M€ de subvention publique) avec COVAGE pour le déploiement et l’exploitation d'un ROIP FTTH sur le territoire de l'agglomération. Une première phase vise à raccorder sous 18 mois, 8 323 logements situés dans des zones déficitaires en terme de débit ADSL (FTTH), 12 ZA (fibrage à la parcelle) et 102 sites publics. Une seconde phase, réalisée sous 36...

  • Juillet 2012

    Un tiers des crédits d'aménagement numérique en voie d'affectation

    Le bilan des premiers mois du Fonds national pour la Société Numérique témoigne de la dynamique des collectivités pour passer au Très haut débit. Entre décembre 2011 et avril 2012, onze dossiers ont été déposés, couvrant 17 départements.Les projets présentés sont accessibles en cliquant sur la carte mise à jour par l'AVICCA (synthèse et projet développé le cas échéant).Carte mise à jour le 3 juillet 2012. Le montant des aides nationales sollicitées avoisine les 330 millions d'euros,...

  • Juin 2012

    Bye bye Minitel. Vivre la Fibre !

    A l’heure où le Minitel vit ses dernières heures, il me semble opportun de rappeler qu’un autre tournant nous attend.On oublie parfois l’impact technologique qu’a représenté le réseau Minitel il y a trente ans. La France était alors en avance. Faute d’avoir pris en compte l’arrivée d’internet, nous avons ensuite pris du retard.Un nouveau chantier s’ouvre à nous avec l’enjeu de l’aménagement à très haut débit de notre territoire....

  • Juin 2012

    50 départements couverts par un Schéma directeur territorial d'aménagement numérique

    Un département sur deux est aujourd'hui couvert par un SDTAN qui a reçu l'approbation des organes de délibération de la collectivité. Ils sont élaborés à l'échelle régionale, ou, le plus souvent, départementale. De nombreux autres territoires devraient avoir mené à bien cette élaboration d'ici la fin de l'année.Les analyses de l'AVICCA avaient montré en mars 2012 que la majorité des documents publiés étaient en décalage avec l'objectif annoncé dans le Programme...

  • Juin 2012

    Extinction de la boucle locale cuivre, de la bande FM, de la télévision analogique

    Comment l'Etat peut-il faciliter la transition vers des réseaux numériques plus performants ? Souvent les acteurs en place ont de forts intérêts à maintenir les situations acquises : jeu assez stable, numerus clausus de fait, rentes de positions dominantes etc. En face, il s'agit de migrer les accès de millions d'usagers. A terme, l'économie est assurée, les ratios de performances de la radio ou de la télé numérique sur l'analogique, ou de la fibre optique sur le réseau...

  • Juin 2012

    Lettre ouverte au Président de la République

    Monsieur le Président de la République,Le programme sur lequel vous venez d’être élu prévoit d’organiser "avec les collectivités locales et l’industrie la couverture intégrale de la France en Très haut débit d’ici à dix ans". Il s’agit d’une nette accélération par rapport au Programme national Très haut débit de 2010, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir. D’une part l’objectif pour achever cette transition est ramené de 2025 à 2022...

  • Mai 2012

    Ce que le Président du Conseil général de Corrèze disait de l'aménagement numérique

    Le numéro d'avril 2012 du magazine du CG de Corrèze avait pour dossier le numérique, avec comme titre : "répondre à la hausse des besoins". L'éditorial de François Hollande portait notamment sur ce sujet. "Le Conseil général a également le devoir de préparer l'avenir, ce qui impose de commencer dès maintenant la mise en place de la couverture de la Corrèze en Très haut débit. Avec la généralisation de la communication numérique dans le grand public, les entreprises...

  • Mai 2012

    Réponse de l'Avicca à la consultation publique de l'Arcep relative aux questions juridiques soulevées par le raccordement final des réseaux en Fo jusqu'à l'abonné

    La consultation de l’ARCEP souligne opportunément de graves lacunes dans le dispositif réglementaire, concernant le raccordement final. Elles portent sur de nombreux points: financement et propriété des infrastructures dans les pavillons, dans les parties non bâties des immeubles collectifs etc.L’ARCEP propose un certain nombre d’interprétations, mais celles-ci pourraient être remises en cause par des tribunaux, ce qui fait peser un risque important pour les acteurs.Aussi l...

Pages