Numérique / Territoires

Des atouts uniques

Plus de 30 ans d'expérience

qui donnent un recul dans les analyses, en particulier sur les questions du jeu des acteurs, de la réglementation, des stratégies.

Notre Offre de Service pour les collectivités adhérentes

 

Numérique éducatif

Territoires intelligents

Inclusion numérique

Mobile

(juin 2020)

(juin 2020)

(juin 2020)

(juin 2020)

 

Hertzien

Marché Pro

Réseaux filaires

GraceTHD

(juin 2020)

(juin 2020)

(juin 2020)

(nov. 2019)

 

 



 

221 membres

villes, intercommunalités, départements, régions, syndicats mixtes, syndicats d’énergie, associations, de toutes tailles, tous modes d’action, toutes orientations politiques, ce qui fournit un retour de terrain incomparable

2020

L’année est marquée par une crise sanitaire d’ampleur mondiale et avec elle la nécessité de s’adapter très rapidement à ses incidences. L’activité de l’Avicca est intense face à la multiplication de sollicitations des membres, des partenaires, de l’État et de la filière pour adopter textes, dispositifs, et atténuer des effets potentiellement préjudiciables aux déploiements des infrastructures réseaux sur les territoires. Elle défend plus que jamais les intérêts de ses adhérents.

Deux ordonnances télécoms dites « Covid-19 » sont passées au printemps dans l’objectif d’éviter un arrêt du secteur télécom alors que le pays est confiné. L’Avicca se bat pour préserver le fonctionnement de la filière et par-là même les actions des collectivités en tant qu’aménageurs numériques des territoires. Il s’agit également de défendre la continuité de l’activité primordiale au fonctionnement de l’éducation, de la santé, des entreprises dans une marche forcée vers la dématérialisation.

Par ailleurs, l’Avicca parvient à faire reconnaître que les blocages de déploiements imputés aux collectivités par les opérateurs le sont à tort ; c’est ce que la plateforme de signalement des difficultés de déploiements mise en place par l’État dans un délai record, démontrera aisément, la plupart des problèmes remontés par les opérateurs étant bien antérieurs à la crise sanitaire…

Patrick Chaize est reconduit à la tête de l’association pour un nouveau mandat de 3 ans ; le Conseil d’administration est également renouvelé à l’occasion de l’Assemblée générale de novembre.

Pour sa troisième édition, Avicca et InfraNum co organisent et animent l’Université d’été du THD qui se tient entre deux confinements en présentiel aux Sables d’Olonne en Vendée. Le TRIP de Printemps de l’Avicca est quant à lui annulé. Néanmoins, l’Avicca participe à la réalisation et à la présentation de l’Observatoire du THD avec la Banque des Territoires et InfraNum. Le TRIP d’Automne est en revanche maintenu, même s’il se tient en visioconférence, ce qui n’empêche pas une forte affluence, autant sur les tables-rondes que s’agissant des ateliers réservés aux seuls membres de l’Avicca.

2020 est également l’année de la réouverture du guichet France THD, qui voit son enveloppe financière revue à la hausse à la faveur du plan de relance voté pour faire face au maelström économique. Bien que les crédits restent toujours insuffisants, on se rapproche à grands pas de l’objectif de financer les 100% FttH sur les zones RIP.

Le niveau de déploiements est inégalé, tordant ainsi le cou aux idées préconçues liées à la crise. Les RIP se distinguent en accentuant l’écart avec les prises FttH construites en zone privée.

Mais c’est aussi l’année du mode STOC et de son lot de conséquences sur la qualité des raccordements dont l’État semble prendre la mesure alors qu’il est minoré par les OCEN et encore sous-estimé par l’Arcep. L’Avicca plus qu’engagée dans la bataille, en souligne l’un des problèmes de base : l’absence de juste rémunération des prestataires chargés des raccordements.

L’Avicca s’est impliquée dans les travaux d’analyses des marchés fixes pour le nouveau cycle de régulation en apportant sa contribution sur l’extinction du cuivre, le financement des prises FttH en zone RIP, le mode STOC, le marché professionnel et l’utilisation du génie civil d’Orange pour le déploiement de la boucle locale optique mutualisée.

L’association maintient sa pression sur l’Arcep et l’État quant aux retards de déploiements qui s’accumulent tant en zone AMII que s’agissant des AMEL et pour lesquels les deux parties se renvoient la balle des responsabilités dans un mouvement perpétuel.

Autre bataille de l’Avicca et de ses adhérents, celle conduite dans le cadre de l’opération de rachat de Covage par SFR : si la concentration ne pose pas de souci apparent s’agissant du FttH, du fait de la réglementation existante, il en va tout autrement du marché professionnel des télécoms, avec le risque inhérent et factuel de voir l’activité marché professionnel des RIP Covage, opérateur de gros, passer sous la coupe d’un opérateur intégré lui-même en situation de duopole national avec Orange. Elle donne lieu à une enquête de la Commission européenne et à une décision globalement satisfaisante, quand bien même certains RIP attendaient une décision encore plus forte.

S’agissant du mobile, l’Avicca poursuit ses travaux avec les instances nationales. Elle se mobilise particulièrement pour la plateforme de signalement des difficultés, qui se révèlera utile pour analyser les premiers retards pris par les opérateurs dans le cadre du Dispositif de couverture ciblée du New Deal mobile notamment.
2020, c’est aussi l’arrivée de la 5G en pleine pandémie et les questions de « risques » au niveau des ondes qu’elle soulève, mais également une préoccupation croissante sur l’impact environnemental de cet empilement technologique (multiplication des relais, hausse de la consommation énergétique, etc.).
Le mobile est également concerné de près par la transposition du CECE, qui mobilise fortement l’association aux côtés des autres associations d’élus (notamment ADF et AMF).

Côté GraceTHD, la tant attendue recommandation sur la V3 du géostandard est publiée par la Mission France THD.

Côté Territoires Intelligents, le premier hackathon est un succès, même si sa valorisation est freinée par la crise.
La gestion des données est désormais un des sujets prégnants pour l’Avicca qui se positionne sur le groupe de travail Cloud dans le programme DcANT et contribue au vote d’un amendement sur le FCTVA et le Cloud (IaaS).
Elle participe aux travaux du GT Smart du CSF Infrastructures numériques qui aboutit au premier atelier des territoires connectés à Angers.

L’Avicca soutient également un amendement visant à permettre les centres de supervision urbains de la vidéoprotection dans le cadre de la loi dite de sécurité globale.

2020 est aussi celle de la reconnaissance de l’association comme actrice incontournable sur le numérique éducatif auprès des associations d’élus, dont l’ADF, et au sein du comité des partenaires. L’Avicca tient à jour le tableau de suivi du raccordement des EPLE et produit une cartographie de la connexion des lycées et collèges. Elle dresse un inventaire des données disponibles pour optimiser le pilotage des projets. Elle obtient une évolution du Plan de relance afin que le fibrage et la desserte interne des écoles primaires entrent dans l’assiette des dépenses subventionnables par l’État.

L’inclusion numérique n’est pas en reste puisque l’Avicca représente ses adhérents auprès de l’ANCT, de la Mission Société Numérique, de la MedNum pour lister les priorités et établir des recommandations au plan national. L’association soutient la généralisation des Hub sur l’ensemble du territoire, avec la Banque des territoires.

L’année 2020 est également marquée par la recrudescence de la cybercriminalité. L’Avicca, mobilisée de longue date sur ce sujet critique, intègre cette même année le GIP ACYMA, prélude à une multiplication des actions de notre association dans ce domaine.

Des repères pour les élus

L’Avicca ne modélise pas l’action des collectivités :

les territoires, les ambitions et les moyens sont différents, à chacun de trouver sa voie, en bénéficiant de l’expérience des autres.

Un élu est souvent soumis à des informations contradictoires et aux pressions de lobbies. L’indépendance de l’AVICCA permet de mieux situer les enjeux globaux, le contexte, les solutions possibles.

Les élus peuvent participer à l’assemblée générale, mais aussi aux groupes de travail, formations et colloques ; ils peuvent interroger l’association ou échanger avec les autres élus qui agissent dans des situations similaires.

Des outils pour les collectivités

Colloques, Ateliers, Formations

Le colloque TRIP - Territoires et Réseaux d'Initiative Publique existe depuis 2005. Il se tient sur 2 jours au printemps et à l'automne et accueille 600 participants représentant l'ensemble des acteurs du secteur (collectivités, opérateurs, équipementiers, institutionnels, bureaux conseils, juristes...).

En parallèle des séances plénières, l'AVICCA organise des ateliers destinés à des publics plus ciblés (numérique éducatif, territoires intelligents, SIG GraceTHD, DROM, DRAF, COM des RIP, Club des directeurs...) afin d'approfondir des problématiques particulières.

Des formations à destination de nos adhérents ou des journées d'étude (présentiel ou webinar) sont organisées en fonction des besoins ou de l'actualité.

Une étude approfondie est réalisée chaque année en partenariat avec la Caisse de Dépôts pour faire le point sur un grand thème (évolution des réseaux câblés, co-investissement dans le FttH, besoins professionnels pour les entreprises et services publics, réseaux pour le numérique éducatif, suivi des DSP…).

Des groupes de travail sur des thèmes particuliers (SIG, numérique éducatif, communications, territoires intelligents...) où les retours de terrain sont privilégiés. Ces rencontres régulières s'accompagnent de listes de discussion pour entretenir un échange permanent.

Des groupes de travail ou visioconférences entre collectivités qui ont choisi le même partenaire privé pour leur RIP permettent de mener un dialogue collectif et constructif tout au long de la vie du réseau, et de s'adapter aux évolutions du secteur.

Un bulletin d'information réservé aux adhérents (veille du secteur, actualités juridiques, nominations, marchés...).

 

 

 

 

Une base documentaire réservée aux adhérents comprenant :

  • une "boite à outils" rassemblant les principaux textes de référence, illustrée par des retours d'expérience des collectivités, pour aider à construire tous les porjets (CCTP, conventions...) ;
  • un trominoscope de 1 200 responsables en collectivités ;
  • un glossaire mis à jour deux fois par an.

Observatoire permanent de l'ANT élaboré avec l'appui de la Banque des Territoires

Pubication en Open Data des informations Arcep relatives au déploiement du FttH.

Pubication des offre d'emploi dédiées à l'ANT.