Numérique / Territoires

FTTH

  • Février 2017

    Très haut débit : la France en retard ?

    Le rapport de la Cour des Comptes invite à regarder les pays voisins pour le passage au Très haut débit. Les derniers chiffres publiés sont assez éloquents, mais à l'opposé du french bashing usuel. L'Allemagne est rentrée seulement en 2016 dans le classement du FTTH Council, ce qui signifie qu'elle vient seulement de dépasser le 1% de pénétration commerciale du FttH sur l'ensemble de sa population ! L'Italie y est à peine, quant à l'Angleterre, elle n'y figure pas...

  • Février 2017

    Les Yvelines invitent à s’engager

    Le Syndicat mixte ouvert Yvelines Numériques met en ligne son Appel à Manifestation d’Engagement d’Investissement (AMEI) pour inviter les opérateurs à lui faire connaître leurs intentions en matière de déploiement et d’exploitation de FttH sur le territoire départemental.Yvelines Numériques devrait lancer prochainement son RIP. Le 6 décembre 2016, une consultation a donc été publiée sur le site de l’ARCEP, dans le cadre de l’appel à projets France Très Haut Débit...

  • Janvier 2017

    Plan France Très haut débit : à accélérer, pas à ralentir !

    L’AVICCA estime que le rapport de la Cour des Comptes sur le passage au Très haut débit présente deux décalages avec les évolutions de l’ensemble du secteur, tant sur les risques financiers qu’encourraient les collectivités que sur les objectifs à atteindre. Le travail accompli par tous les acteurs depuis trois ans commence à payer. Les marchés passés par les collectivités montrent aujourd’hui clairement que les investisseurs privés de long terme, les opérateurs...

  • Janvier 2017

    Orange régulé aussi sur les process du FttH ?

    La polémique par presse interposée se poursuit entre Orange d'un côté, Free et l'ARCEP de l'autre. Dans les Echos du 13 janvier, Maxime Lombardini reprend ce qu'il avait exposé au TRIP de novembre 2016, à savoir qu'Orange disposerait d'informations que n'ont pas ses concurrents co-investisseurs. Pierre Louette réplique vertement dans le Figaro du 15 janvier en pointant le moindre investissement de ses concurrents dans la fibre.De son côté l'ARCEP avait tranché...

  • Janvier 2017

    Les zones très dense et AMII gâchent la réunion de famille

    Le Président de l'ARCEP a regretté l'absence remarquée d'Orange au GRACO du 10 janvier. Alors qu'il avait comparé cette rencontre annuelle entre les opérateurs et les collectivités à une traditionnelle "réunion de famille", il a filé la métaphore en évoquant le "cousin fâché", une fâcherie due aux orientations publiées la veille de la rencontre, qui vont renforcer la régulation d'Orange sur la zone très dense. En effet, sans remettre en cause la...

  • Janvier 2017

    2017 : l’année des Réseaux d’Initiative Publique FttH

    Un tiers des collectivités françaises vont choisir l’exploitant de leur réseau d’initiative publique FttH en 2017. Les marchés publics lancés fin 2015 et en 2016 à l’échelle régionale, départementale, ou par des regroupements, concernent 30 départements et une collectivité ultra-marine. Il s’agit de la plus grosse vague depuis le lancement du Plan France Très haut débit. Elle s’ajoute aux 45 départements attribués au total dans les années précédentes.La...

  • Décembre 2016

    L'ARCEP veut deux accélérations sur la fibre

    Le régulateur n'est pas satisfait de la vitesse de commercialisation de la fibre optique et l'a fait savoir à deux reprises en décembre. Dans son observatoire du marché "professionnel" du 20/12/16, l'ARCEP pointe du doigt que les entreprises ne sont raccordées à la fibre que pour 7% de leurs accès, soit deux fois moins que les particuliers. Est-ce à dire que tout va bien côté "grand public" ? A l'occasion de la publication de son observatoire du 1/12...

  • Décembre 2016

    FttH et présence commerciale des opérateurs : "vos efforts sont en train de payer"

    Certains opérateurs ont voulu retarder les RIP FttH, d'autres n'y ont pas cru, ou bien avaient d'autres urgences (mobile, restructuration du secteur à 3 opérateurs...), mais aujourd'hui ces réseaux sont une réalité, avec des centaines de milliers de prises en construction, des millions qui vont être réalisées d'ici quatre à cinq ans. Dès lors la question se pose concrètement pour chacun d'eux : y aller vite pour prendre des parts de marchés ou retarder le moment en...

Pages