Numérique / Territoires

Économie / Réglementaire

  • Mars 2017

    Objectif Fibre : engagement sur l’emploi et les compétences

    40 000 formations pour l’ensemble des métiers du THD, d’ici 2025 : les professionnels de la fibre optique ont cosigné le 16 mars cet engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC) avec le Gouvernement. Dans la poursuite du Plan France Très Haut Débit, l’accord cadre national vise à :favoriser les recrutements au sein des équipementiers, installateurs et opérateurs ;développer les formations initiales et continues ;mieux insérer...

  • Mars 2017

    Premier bilan et deuxième tranche de déploiement en Eure-et-Loir

    45 000 prises supplémentaires à l’horizon 2019 : c’est ce que prévoit la deuxième tranche du projet d’aménagement numérique eurélien. Cet effort devrait porter la couverture FttH départementale de 57 à 78% (en incluant les déploiements privés). A l’occasion de sa présentation au comité de concertation France THD du 16 mars, le syndicat mixte Eure-et-Loir numérique a fait part de son retour d’expérience opérationnel sur sa première tranche.Côté difficultés se...

  • Mars 2017

    FSN - Eure-et-Loir

    Le Syndicat Mixte Eure-et-Loir Numérique a déposé un nouveau dossier d'aménagement numérique (seconde tranche de déploiements complémentaires à ceux réaliser via son projet initial de 2013) pour obtenir le soutien de l'Etat via le Fonds pour la Société Numérique. Ce dossier a été présenté au Comité de Concertation France Très Haut débit, en même temps qu'un premier bilan des déploiements déjà effectués. Les grandes lignes de ce projet sont publiées ci-dessous.Porteur de projetSMO...

  • Mars 2017

    Téléphonie mobile : Haute-Saône Numérique au secours de l'Etat

    L'Etat avait prévu deux modalités pour couvrir les zones blanches des 268 centres-bourgs de l'arrêté du 8 février 2016 :soit une maîtrise d'ouvrage classique par les collectivités, telle qu'elle s'est pratiquée depuis le lancement des différents dispositifs de résorption des zones blanches de la téléphonie mobile en 2003,soit un marché public national porté par l'Etat.Plus de la moitié des communes concernées avaient opté pour une maîtrise d'ouvrage locale, les 119...

  • Mars 2017

    Le 92 vend son RIP à Covage avec des engagements contractuels de développement

    Le prix de cession était bien sûr le premier critère dans le choix du département des Hauts-de-Seine pour la reprise de son réseau, mais 40% de la note a porté sur les appréciations de l'offre du repreneur en termes d’investissements dans le développement du réseau, avec effets sur l’aménagement du territoire. Covage s’est ainsi engagé à poursuivre le développement et augmenter les fonctionnalités du réseau, tant sur la collecte que la desserte et les...

  • Mars 2017

    RIP : emploi et impact en hausse

    Chiffre d'affaires et emploi en forte hausse, poursuite des externalités positives pour les territoires, l'édition 2017 de l'observatoire des RIP de la Caisse des dépôts et de la FIRIP confirme la bonne santé et les perspectives des réseaux d'initiative publique. Une nouveauté dans l'observatoire, l'impact des offres activées sur le taux de souscription à la fibre des entreprises et services publics (par le RIP ou les autres opérateurs, avec une stimulation globale de...

  • Février 2017

    Les opérateurs mettent l'accent sur le FttH

    Nous sommes encore loin du rythme de croisière attendu, mais le vent souffle dans la bonne direction. Orange continue largement la course en tête avec près de 50 000 nouveaux abonnés par mois ; l'opérateur améliore du même coup ses performances sur le mobile puisque 57% de ses abonnés fixe ont souscrit à une offre convergente avec le mobile (+ 3 points en un an). Free multiplie les ouvertures de NRO (364 au total, y compris 207 sur la zone moins dense) et engrange 20 000 abonnés par mois....

  • Février 2017

    L'État déconcentré se réorganise sur le numérique

    Une circulaire du Premier ministre en date du 17 février porte création de Commissions régionales de stratégie numérique (CRSN), et précise la mobilisation des administrations qui doivent concourir à un "dire numérique de l'État en région". Il est précisé que la CRSN pourra "conformément à l'usage actuel", être coprésidée par le président du Conseil Régional (tout en se réunissant sous l'autorité du Préfet) et doit se réunir au moins une fois par an. La...

Pages