Numérique / Territoires

Technologies

  • Février 2017

    Le FttDP est abandonné

    En 2015, un feu vert avait été donné pour permettre le FttDP, c'est-à-dire l'utilisation de la partie terminale du réseau cuivre (après le point de concentration) depuis un réseau fibre. Concrètement, il pouvait s'agir par exemple de partir d'un point de branchement optique dans un étage d'immeuble, d'ajouter un équipement actif pouvant fournir du VDSL2 en l'injectant sur le réseau cuivre qui pénétre dans l'appartement. L'objectif visé était de résoudre d&...

  • Février 2017

    4G LTE fixe : les collectivités se lancent

    La Haute-Garonne a mis en service onze émetteurs pour apporter de la 4G LTE fixe fin 2016 ; une dizaine d'autres seront ouverts commercialement dans le semestre et les travaux lancés pour une quarantaine. Au total une centaine de sites vont permettre de couvrir le département, et offrir une solution d'attente aux foyers et entreprises par rapport à la fibre jusqu'à l'abonné, en conjugaison avec une cinquantaine d'opérations de montée en débit sur cuivre. Le gros de l'...

  • Février 2017

    Très haut débit : la France en retard ?

    Le rapport de la Cour des Comptes invite à regarder les pays voisins pour le passage au Très haut débit. Les derniers chiffres publiés sont assez éloquents, mais à l'opposé du french bashing usuel. L'Allemagne est rentrée seulement en 2016 dans le classement du FTTH Council, ce qui signifie qu'elle vient seulement de dépasser le 1% de pénétration commerciale du FttH sur l'ensemble de sa population ! L'Italie y est à peine, quant à l'Angleterre, elle n'y figure pas...

  • Février 2017

    Les Yvelines invitent à s’engager

    Le Syndicat mixte ouvert Yvelines Numériques met en ligne son Appel à Manifestation d’Engagement d’Investissement (AMEI) pour inviter les opérateurs à lui faire connaître leurs intentions en matière de déploiement et d’exploitation de FttH sur le territoire départemental.Yvelines Numériques devrait lancer prochainement son RIP. Le 6 décembre 2016, une consultation a donc été publiée sur le site de l’ARCEP, dans le cadre de l’appel à projets France Très Haut Débit...

  • Janvier 2017

    Plan France Très haut débit : à accélérer, pas à ralentir !

    L’AVICCA estime que le rapport de la Cour des Comptes sur le passage au Très haut débit présente deux décalages avec les évolutions de l’ensemble du secteur, tant sur les risques financiers qu’encourraient les collectivités que sur les objectifs à atteindre. Le travail accompli par tous les acteurs depuis trois ans commence à payer. Les marchés passés par les collectivités montrent aujourd’hui clairement que les investisseurs privés de long terme, les opérateurs...

  • Janvier 2017

    Quelle 4G pour un complément de couverture fixe ?

    Est-il possible d'utiliser la 4G/LTE pour délivrer un service fixe en attente du FttH ? Cette question ancienne se transforme de fait en : quelle solution 4G/LTE pourrai-je utiliser bientôt dans cet objectif, avec l'annonce par l'ARCEP de la probable mise à disposition de fréquences d'une part, et des offres de services des opérateurs du mobile qui émergent d'autre part ? Les termes généraux du choix se polarisent autour de deux options :le financement d'un réseau d&...

  • Janvier 2017

    La 4G fixe au lieu de la montée en débit sur cuivre ?

    Après la période de test, Bouygues Telecom a annoncé l'ouverture commerciale de sa 4G Box. Il s'agit d'une offre monoplay, puisque la téléphonie n'est aujourd'hui pas comprise, ni le multicast en télévision. La vidéo reste bien sûr accessible via internet, mais avec la précision qu'il s'agit d'un flux pour alimenter de petits écrans, afin  de protéger la qualité du service mobile des usages les plus gourmands en bande passante. L'éligibilité de l&...

  • Janvier 2017

    Orange régulé aussi sur les process du FttH ?

    La polémique par presse interposée se poursuit entre Orange d'un côté, Free et l'ARCEP de l'autre. Dans les Echos du 13 janvier, Maxime Lombardini reprend ce qu'il avait exposé au TRIP de novembre 2016, à savoir qu'Orange disposerait d'informations que n'ont pas ses concurrents co-investisseurs. Pierre Louette réplique vertement dans le Figaro du 15 janvier en pointant le moindre investissement de ses concurrents dans la fibre.De son côté l'ARCEP avait tranché...

Pages