Numérique / Territoires

WiMax

  • Juillet 2019

    Réaménagement de la bande 3,5 : aux inactifs les mains pleines ?

    L'arrivée très prochaine de la 5G mérite que l'ensemble des acteurs se mobilise et accepte certains aménagements pour faciliter la mise en oeuvre de cette nouvelle technologie au profit du plus grand nombre. Ce constat ne vaut bien entendu que si les acteurs sont traités proportionnellement à leur implication dans l'aménagement numérique du territoire et l'usage qu'ils font des ressources rares que sont les fréquences. En effet, au sein de la bande de fréquence "coeur" de la 5G, entre 3,4 GHz...

  • Juin 2018

    L'observatoire des RIP 2018 devient l'observatoire du THD en France

    «Au cours des 10 dernières années, nous avons déployé 10 millions de prises THD. Notre challenge est d’en déployer 20 millions dans les 5 prochaines années», a lancé Etienne Dugas, Président de la FIRIP. Jeudi 14 juin 2018, l'écosystème des RIP était réuni à l'OpenLab Huawei (Paris) en présence de Wieliang SHI, Directeur général de Huawei France. L'occasion pour la FIRIP, la Caisse des Dépôts et l’AVICCA de présenter l’Observatoire annuel du Très Haut Débit (THD) et d'évoquer les...

  • Janvier 2018

    Cartographie des réseaux fixes : réponse à la consultation de l'ARCEP

    2017 a été l'année de la refonte des cartographies des réseaux mobiles ; 2018 sera celle des cartographies des réseaux fixes.En réponse à la consultation de l'ARCEP, l'AVICCA a fait part de son soutien à la démarche entreprise par l'Autorité, en demandant toutefois des ajustements s'agissant tant des informations transmises par les opérateurs que de la restitution qui en sera faite. L'AVICCA demande notamment que ces cartographies puissent être disponibles sur l'...

  • Août 2016

    Perspectives de l'ARCEP pour monter en débit

    L'ARCEP dresse son panorama des technologies qui permettent de "monter en débit" à défaut de bénéficier rapidement de la fibre jusqu'à l'abonné, à l'intention des collectivités, dans son "bilan et perspectives" publié en juillet 2016.Le verdict est sans appel quant aux contraintes inhérentes au satellite : "Sur la base des éléments dont dispose l’Autorité à ce jour, ces limitations actuelles en termes de nombre d’accès et de services...

  • Mars 2015

    Ca bouge dans le WiMax

    Un problème pour les technologies non filaires est que les grandes marques de fournisseurs d'accès à internet n'y sont pas présentes. Il est vrai que le marché du WiFi, WiMax et du satellite est restreint, même si le hertzien est indispensable pour couvrir le territoire. Néanmoins le secteur évolue et se concentre sur de plus gros acteurs, ce qui conforte son économie. Fin 2014, c'était Nomotech qui reprenait les abonnés de WiBox sous sa marque Ozone. Début 2015, Nordnet, filiale d'Orange,...

  • Octobre 2013

    Hertzien terrestre : toujours utile à l'aménagement numérique des territoires

    Si le "tout fibre optique" reste l'objectif à terme pour le passage au Très haut débit, cela prendra encore quelques (trop longues) années pour couvrir une partie significative du territoire. La question des technologies complémentaires ou palliatives reste donc posée. ...

  • Décembre 2012

    Une "dernière chance" pour les titulaires de fréquences WIMAX en retard : passer au LTE ?

    L'ARCEP a décidé de ne pas sanctionner les trois titulaires de fréquences dans la bande 3,5 GHz, qui ont à la fois montré une certaine bonne volonté en proposant de mettre des fréquences à disposition des collectivités, et annoncé des projets nouveaux, tout en s'engageant à restituer les fréquences s'ils ne les réalisaient pas.Une des pistes d'évolution envisagée consiste à organiser la transition vers le LTE, afin de pouvoir miser sur davantage de terminaux compatibles. La poursuite de la...

  • Août 2011

    Montée en débit : sur les technologies radio aussi

    Les technologies radio gagnent régulièrement en performance, et ce qui est vrai pour le mobile l'est aussi pour le fixe. Deux récentes décisions montrent qu'il existe une place pour les technologies hertziennes terrestres entre l'amélioration ou le changement des réseaux filaires, dont les coûts induisent une mise en place très progressive, et le satellite, indispensable pour les sites isolés, mais qui ne peut répondre à un besoin en masse (150 000 abonnés potentiels au maximum pour KA SAT)....

Pages